Un nouveau directeur musical pour l'Orchestre philharmonique royal de Liège en 2025

Musique | Lionel Bringuier sera le prochain directeur musical de l'Orchestre philharmonique royal de Liège (OPRL). Il prendra ses fonctions le 1er septembre 2025, pour un mandat de quatre ans, a annoncé mardi l'OPRL dans un communiqué.

De Belga

Partager cet article

Le chef d'orchestre français, âgé de 37 ans, succédera à Gergely Madaras.

Formé au Los Angeles Philharmonic, il a ensuite dirigé différents orchestres dans le monde. Lionel Bringuier deviendra le dixième directeur musical de l'institution liégeoise fondée en 1960.

Entretemps, il assurera le poste de Chef principal de l'Orchestre philharmonique de Nice, ville dont il est originaire.

C'est en 2021 que Lionel Bringuier a été accueilli pour la première fois, à l'OPRL, en tant que chef invité. Il se dit très fier d'en devenir le directeur musical, lui qui a "été subjugué par les qualités des musiciens et leur excellente préparation. Cela a été un véritable coup de cœur", confie-t-il.

Le directeur musical actuel, Gergely Madaras, qui aura assuré deux mandats pour une durée de six ans, salue les qualités de son successeur. "Après chacune de ses visites comme chef invité, il était clair qu'il existait une alchimie particulière entre lui et les musiciens, ce qui est pour moi le facteur le plus important dans une telle relation", relève-t-il. "Lionel est un chef expérimenté et internationalement reconnu et je suis rassuré de savoir que notre institution de valeur, nos musiciens et musiciennes et notre public bénéficieront d'une excellente prise en main."

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top