Interdiction de déplacements de supporters pour cinq matches de Ligue 1 et trois de Coupe

Sports | Le ministère français de l'Intérieur a interdit le déplacement de supporters pour cinq matches de la 15e journée de Ligue 1 et trois matches du 8e tour de Coupe de France prévus jusqu'à dimanche, alors que le football français connait une recrudescence des violences.

De Belga

Partager cet article

Selon l'arrêté signé par le ministre Gérald Darmanin et publié au Journal officiel, ces rencontres présentent un "risque réel et sérieux d'affrontements entre supporters", dans le contexte "d'exacerbation" de violences "de plus en plus graves".

En 15e journée de L1, les supporters concernés sont ceux du RC Lens pour le match Montpellier/Lens vendredi, du FC Nantes pour PSG/Nantes samedi, du Stade de Reims pour Nice/Reims, de Toulouse pour Lyon/Toulouse et ceux de l'OM pour Lorient/Marseille, trois rencontres programmées dimanche.

En 8e tour de Coupe de France, sont concernés ceux des Girondins de Bordeaux pour Angoulême/Bordeaux, ceux du Nîmes Olympique pour Saint-Etienne/Nîmes et ceux de l'AJ Auxerre pour Troyes/Auxerre, tous des matchs prévus samedi.

Mardi, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra s'était dite favorable à "un moratoire sur les déplacements de supporters", d'ici au 18 décembre, après la mort le week-end dernier d'un fan de Nantes lors d'une altercation avec des supporters niçois, pour laquelle un chauffeur de VTC a été mis en examen et incarcéré lundi.

Le 29 octobre, un match entre l'OM et l'Olympique lyonnais avait été annulé et reporté en raison du caillassage des bus des joueurs de l'OL et de leurs supporters, en route vers le stade Vélodrome, par des supporters marseillais.

L'ex-entraîneur de l'OL Fabio Grosso avait été blessé au visage. Des saluts nazis et des cris de singe avaient ensuite été signalés au sein du parcage visiteurs du stade Vélodrome.

Après les incidents du 29 octobre, plusieurs enquêtes ont été ouvertes par le parquet de Marseille.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top