L'Union émerge en fin de match à Beveren et rejoint les quarts de finale de la Coupe de Belgique

Sports | L'Union Saint-Gilloise a battu 0-2 Beveren, pensionnaire de Challenger Pro League, jeudi soir au Freethiel de Beveren en huitième de finale de la Coupe de Belgique. Profitant de deux buts contre son camp de l'équipe waeslandiennes, dans les derniers instants du match, l'Union s'est qualifiée pour les quarts de finale.

De Belga

Partager cet article

En première mi-temps, même si Saint-Gilles a eu la possession du ballon, c'est Beveren qui s'est procuré les occasions. Goduine Koyalipou a d'abord repris un centre de la tête mais Ross Sykes était présent pour dégager sur sa ligne (6e). Sur un contre éclair, Koyalipou a encore hérité du ballon mais a tiré au-dessus (21e). L'Union a une nouvelle fois tremblé sur un coup-franc a priori indirect de Bryan Gonçalves (35e), que personne n'a repris mais qui a frôlé le poteau.

À son tour, l'Union a touché le poteau au retour des vestiaires sur une frappe de Dennis Eckert (49e) avant que Koyalipou n'envoie lui aussi une frappe en retourné acrobatique sur le montant (70e). Alors qu'on se dirigeait vers une prolongation, Sheldon Bateau a ouvert le score contre son camp à la suite d'un centre de Guillaume François (90e+3). Deux minutes plus tard, Beveren a de nouveau marqué contre son camp, Koyalipou contrant un coup-franc de Mohammed Amoura (90e+5).

L'Union est la septième équipe qualifiée pour les quarts après le RWDM, OHL, Ostende, La Gantoise, l'Antwerp et le Club de Bruges. Le dernier huitième de finale, débuté à20h30, oppose Anderlecht et le Standard. Le tirage au sort des quarts et demi-finales aura lieu vendredi à 18 heures.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top