Fusillade à Bruxelles: cinq personnes blessées mais leurs jours ne sont pas en danger

Info | Au total, cinq personnes ont été blessées au cours de la fusillade survenue mercredi soir le long de l'avenue de la Toison d'Or, a confirmé jeudi midi le porte-parole du parquet de Bruxelles, Stefan Vandevelde. Les jours des cinq victimes ne sont néanmoins pas en danger, a ajouté ce dernier.

De Belga

Partager cet article

Vers 19h35, les services de police de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles ont été informés d'une fusillade à la hauteur de l'avenue de la Toison d'or, selon le parquet. Les services de police se sont immédiatement rendus sur place. L'auteur, ou les auteurs, de la fusillade ne s'y trouvait plus à l'arrivée des forces de l'ordre.

"Cinq personnes ont été blessées, dont quatre personnes par balles ainsi qu'une personne ayant tordu son genou lors de la fuite. Les jours des cinq personnes ne sont pas en danger", a précisé le parquet de Bruxelles.

Un périmètre d'exclusion judiciaire a alors été mis en place afin de préserver les traces utiles à l'enquête. Plusieurs ambulances ont également été envoyées sur les lieux.

Le bourgmestre d'Ixelles, Christos Doulkeridis, s'est en outre rendu sur place. Plusieurs sources judiciaires ont confirmé à Belga que la piste d'un règlement de compte lié au milieu de la drogue n'était pas écartée.

Avisé des faits, le substitut du procureur du Roi a saisi une juge d'instruction du chef de tentatives de meurtre. Celle-ci est descendue hier soir sur les lieux en présence du parquet, du laboratoire de la police judiciaire fédérale et d'un expert balistique.

"À ce stade de l'enquête, nous ne savons pas encore nous prononcer sur le motif des faits", a indiqué le parquet. Celui-ci rappelle cependant que la piste terroriste est, à ce stade, écartée.

L'enquête est en cours afin d'identifier le ou les auteurs de la fusillade, ainsi que pour connaitre les circonstances exactes des faits.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top