Les balles de golf vont être ralenties en 2028

Sports | Un changement notable va intervenir dans les règles du golf professionnel à partir de janvier 2028. La balle actuelle, adoptée il y a vingt ans, va être modifiée et ceci afin de réduire la distance qu'elle pourra parcourir.

De Belga

Partager cet article

Ces dernières années, les distance parcourues par les meilleurs ont été de plus en plus longues. De nombreux parcours de golf sont dès lors devenus trop courts.

Les ajustements ont des répercussions sur l'environnement car elles nécessitent des ressources supplémentaires telles que l'eau, le déplacement d'éléments tels que les tees et les bunkers sans parler du coût de ces transformations. La nature du jeu s'en ressent également: frapper la balle très loin affecte les compétences plus créatives.

"Nous avons été poussés à faire ce qui est bon pour le jeu, sans parti pris. Comme nous l'avons dit, ne rien faire n'est pas une option - et nous manquerions à notre responsabilité de protéger l'avenir du jeu si nous ne prenions pas les mesures qui s'imposent maintenant", a expliqué Mike Whan, directeur général de l'USGA, la fédération américaine de golf qui a travaillé à cette réforme avec R&A, l'instance britannique qui régit avec l'USGA les règles du golf.

Selon les études effectuées, les nouvelles balles devraient permettre de réduire de 12 à 14 mètres la distance parcourue par les meilleurs frappeurs. Les joueurs moyens du circuit professionnel seraient impactés à hauteur de 8 à 10 mètres. La moyenne des joueuses professionnelles perdraient de 4 à 6 mètres dans leurs coups les plus longs. L'impact serait nettement moindre pour les joueurs qui pratiquent le golf comme un loisir.

Les balles actuelles pourront continuer à être utilisées jusqu'en janvier 2030 dans le golf loisir.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top