Elise Mertens, Greet Minnen et Yanina Wickmayer validées pour l'Open d'Australie

Sports | Elise Mertens, Greet Minnen et Yanina Wickmayer sont les trois Belges à figurer dans le top 100 mondial au classement WTA publié lundi et qui fixe la hiérarchie pour l'année 2023, celle prise en compte pour les entrées à l'Open d'Australie.

De Belga

Partager cet article

Si le top 20 reste inchangé, Elise Mertens conserve aussi sa 29e position. Greet Minnen gagne elle une place et se situe au 59e rang elle qui avait terminé l'année 2022 à la 202e place mondiale. Yanina Wickamer, 321e en fin d'année dernière, est 72e.

Ces trois joueuses pourront entrer directement dans le tableau final de l'Open d'Australie, premier Grand Chelem de l'année à Melbourne du 14 au 28 janvier. Ysaline Bonaventure campe sur sa 189e place et devra passer par les qualifications.

Sofia Costoulas, 18 ans, grimpe de 12 places et est 284e mondiale. Elle a décroché dimanche à Limassol à Chypre son deuxième titre dans un 25.000 dollars après son succès en mai à Feld am See en Autriche. La dernière Belge à avoir gagné un tournoi de cette catégorie fut Maryna Zanevska en 2012.

Hanne Vandewinkel, 19 ans, fait un bond de 41 places pour approcher le top 300 (302). Sa victoire la semaine dernière en finale contre Sofia Costoulas déjà à Limassol a été comptabilisée dans ce classement qui clôt l'année 2023.

Chez les messieurs, aucun Belge n'entrera directement dans le tableau final. David Goffin (ATP 111), Zizou Bergs (ATP 129), Joris De Loore (ATP 145), Kimmer Coppejans (ATP 188), voire Gauthier Onclin (ATP 229) et peut-être Alexander Blocxk (ATP 348), s'il reçoit une invitation, devront passer par les qualifications.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top