L'Antwerp s'impose 1-0 face à OHL et se hisse en 4e position

Sports | L'Antwerp s'est imposé 1-0 face à OH Louvain dans le cadre de la 16e journée du championnat samedi grâce à un but de Michel-Ange Balikwisha (44e) juste avant la pause d'une rencontre dont le coup d'envoi a été donné par Wout van Aert.

De Belga

Partager cet article

Au classement, l'Antwerp se hisse en 4e position (27 points) alors qu'OHL reste 14e (12 points)

A l'Antwerp, la défaite en Ligue des champions en semaine a poussé Mark van Bommel à aligner Chidera Ejuku, pour sa première titularisation, et Jurgen Ekkelenkamp à la place d'Arbnor Muja et Gyrano Kerk. Chez les Louvanistes, Oscar Garcia a écarté Misao, blessé, et Youssef Maziz au profit de Raz Schlomo et Ezechiel Banzuzi.

Le déroulement de la rencontre n'a pas surpris avec l'Antwerp qui a pris l'initiative et OHL, qui s'est retiré dans son camp. Vu qu'ils mettaient rarement la défense adverse en difficulté, les Anversois ont accéléré le rythme peu avant la demi-heure. Cela a porté ses fruits puisque Richie Sagrado s'est interposé juste à temps pour empêcher Vincent Janssen d'ouvrir le score sur un centre de Balikwisha devant le but (30e). Mais contrairement au RWDM et à la Gantoise, OHL ne gardera pas le nul: sur une passe de Janssen, Balikwisha a inscrit son cinquième but de la saison (44e, 1-0).

Revenu sur le côté droit en début de seconde période, Balikwisha s'est encore montré dangereux mais son tir dévié par un défenseur louvaniste est passé au-dessus (47e). L'Antwerp a continué à mettre les gaz mais Joël Schingtienne a sorti de la tête une balle à même la ligne (54e) et un but d'Ekkelenkamp a été annulé pour hors-jeu (64e). Même si Jean Butez a dû s'étirer sur un centre-tir de Sagrado (90e), la suite a été moins emballante avec de nombreuses interruptions inhérentes aux remplacements et fautes.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top