L'Union ramène un point frustrant de Toulouse et compromet son avenir européen

Sports | L'Union Saint-Gilloise n'a pu faire mieux qu'un partage 0-0 sur la pelouse de Toulouse jeudi soir au Stadium de Toulouse lors de la 5e et avant-dernière journée de la phase de poules de l'Europa League. Un match nul qui ne fait pas les affaires des Bruxellois.

De Belga

Partager cet article

La RUSG est 3e de son groupe avec 5 points. Liverpool, qui a battu Linz 4-0 jeudi, est en tête avec 12 points et est assuré de la 1re place et des 8e de finale. Toulouse, 8 points, est pratiquement assuré de la 2e place, synonyme de barrages de l'Europa League. L'Union peut encore espérer passer l'hiver européen. La 3e place donne accès aux barrages de la Conference League, mais il faudra aussi se méfier de Linz, 4e avec 3 points.

Toulouse se créait la première grosse occasion après 8 minutes. Aron Donnum effaçait Koki Machida mais voyait son envoi contré par Christian Burgess.

À l'autre bout du terrain, Mohamed Amoura s'infiltrait dans la défense toulousaine. L'Algérien pensait avoir trompé Guillaume Restes mais un sauvetage de Moussa Diarra empêchait les Unionistes d'ouvrir le score.

En deuxième mi-temps, il fallut attendre les 25 dernières minutes pour voir la partie réellement s'animer. À la 68e, une frappe puissante de Cameron Puertas était déviée des poings par Guillaume Restes. Quatre minutes plus tard, Machida tenait sa chance, Restes déviait. À la réception, Amoura envoyait le cuir au-dessus de la cage française.

Les Bruxellois gâchaient une nouvelle occasion à la 87e, Puertas envoyant son coup franc dans les nuages. L'Espagnol gaspillait une nouvelle occasion trois étoiles à la 88e. En position idéale devant le but, il manquait complètement sa frappe.

L'avenir européen de l'Union se jouera le 14 décembre lors de la 6e journée qui verra l'Union recevoir Liverpool. Dans le même temps, Linz accueillera Toulouse.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top