Le début de seconde période de Luhansk a été "un coup au cœur" pour Iurii Koval

Sports | Les Ukrainiens de Zorya Luhansk se sont inclinés 4-1 face à La Gantoise, jeudi, en Conference League. L'entraîneur ukrainien Iurii Koval a regretté le début de seconde période de ses joueurs, qui ont concédé deux buts en quelques minutes. "C'était un coup au cœur pour moi", a confié Koval en conférence de presse.

De Belga

Partager cet article

"Nous avons joué contre une équipe de valeur. Les joueurs de La Gantoise sont très forts", a reconnu Koval. "La Gantoise est une équipe forte. Et je ne me base pas que sur ce match pour le dire. Cette équipe m'a fait une belle impression."

Alors que le score était de 1-0 à la pause, le marquoir affichait 3-0 à la 55e minute. "J'avais donné des instructions à mes joueurs à la mi-temps, mais je pense qu'ils ne m'ont pas bien écouté", a souri l'entraîneur ukrainien. "Les joueurs gantois étaient très frais à la reprise. C'était difficile de défendre aujourd'hui, comme le démontre le score. Bien sûr, pour un entraîneur, c'est un coup au cœur."

Zorya n'a plus joué dans son stade depuis le début de la guerre du Donbass en 2014 et a dû délocaliser ses rencontres à Zaporijia puis à Kiev. "Quand j'ai vu que le stade où nous avons joué aujourd'hui pouvait accueillir 25.000 spectateurs, j'ai ressenti de la nostalgie", a confié Koval, qui a occupé différentes fonctions au sein du club et assure l'intérim comme entraîneur principal depuis le 11 novembre. "Luhansk me manque et nos supporters aussi. Mais c'est important de jouer pour les gens. C'est difficile pour nous de jouer avec la guerre, il y a eu beaucoup de questions. Beaucoup de nos gars n'ont jamais joué à Luhansk. Nous existons encore grâce au soutien de nos supporters et de notre président."

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top