Attribution de la distribution des journaux - Le gouvernement n'est pas tombé d'accord sur la concession de distribution de la presse

Info | Le gouvernement fédéral réuni jeudi midi en cabinet restreint n'est pas parvenu à s'accorder sur la concession de la distribution des journaux, a-t-on appris de source gouvernementale. La discussion reprendra la semaine prochaine. Une série de points techniques doivent être éclaircis.

De Belga

Partager cet article

Cette concession doit être renouvelée l'an prochain pour une durée de 5 ans. Elle est dotée d'un subside de 125 millions d'euros. L'entreprise publique Bpost en est actuellement la titulaire mais, à l'issue d'un appel d'offres lancé par le SPF Economie, il semble que les deux entreprises concurrentes: PPP et Proximy sont mieux classées.

Or, l'offre de PPP suscite de nombreuses questions: les conditions sociales dans lesquelles les travailleurs de cette entreprise doivent exercer paraissent inacceptables à l'aile gauche de la Vivaldi et les éditeurs de presse redoutent une qualité du service déficiente.

Mercredi, l'on indiquait à plusieurs sources que la concession serait abandonnée, le PS souhaitant que le montant de 125 millions soit consacré à une déduction fiscale pour les abonnés à la presse écrite tandis que les libéraux flamands préféreraient utiliser ce montant pour assainir les finances publiques.

Jeudi matin, le patron de PPP, Michel d'Alessandro, a mis en garde le gouvernement: il ira au Conseil d'Etat si le résultat du marché public n'est pas respecté.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top