Le responsable du VAR pendant PSG-Newcastle écarté mercredi

Sports | L'arbitre polonais Tomasz Kwiatkowski était en charge du VAR (assistance vidéo), mardi soir lors de la rencontre de Ligue des Champions de football PSG-Newcastle (1-1). Il n'officiera pas à ce même poste comme prévu initialement mercredi soir à l'occasion du match Real Sociedad-RB Salzbourg. L'UEFA l'a remplacé par l'Allemand Marco Fritz.

De Belga

Partager cet article

On lui reproche son attitude sur la faute de main du joueur de Newcastle Tino Livramento dans la 8e minute du temps additionnel. Le penalty qui a été accordé par son compatriote Szymon Marciniak aux Parisiens a permis à Kylian Mbappe d'arracher un partage inespéré.

Les images montrent clairement que le ballon touche la main du Magpie après avoir rebondi d'abord sur sa poitrine.

Cette décision et la longueur du temps additionnel (8 minutes) seraient à l'origine de la suspension de Kwiatkowski, selon le quotidien espagnol Mundo Deportivo qui a révélé l'information.

Eddie Howe, le manager de Newcastle, était très catégorique après le match: "Ce n'était pas la bonne décision selon moi. Il y a tellement de choses à prendre en compte à ce moment-là, la vitesse en premier. C'était un ricochet qui, lorsqu'il est ralenti, semble complètement différent de ce qui se passe en direct. Le ballon touche d'abord sa poitrine, remonte et frappe sa main. Mais sa main n'est pas dans une position anormale, elle (sa main) est à côté de lui, mais il est en train de courir. Je pense que c'est une mauvaise décision et c'est extrêmement frustrant."

Le PSG est 2e du groupe F derrière Dortmund, qualifié avec 10 points. Newcastle et l'AC Milan suivent avec 5 points alors qu'il reste une journée à disputer.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top