Agression sexuelle: condamnation du violoncelliste Jérôme Pernoo

Musique | Le violoncelliste français Jérôme Pernoo a été condamné mardi à Paris à un an d'emprisonnement avec sursis pour agression sexuelle sur un ancien élève âgé de 14 ans au moment des faits, en 2005.

De Belga

Partager cet article

Le parquet avait requis en mai deux ans de prison dont un avec sursis à l'encontre du musicien de 51 ans, ancien professeur au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP).

La peine prononcée par le tribunal correctionnel de Paris est assortie d'une interdiction d'exercer, pendant dix ans, toute activité bénévole ou professionnelle avec des mineurs.

Le nom du condamné a été inscrit au Fichier des auteurs d'infractions sexuelles ou violentes (Fijais).

Jérôme Pernoo a été reconnu coupable d'agression sexuelle sur un ancien élève âgé de 14 ans au moment des faits, en 2005, à Londres.

Ce dernier avait affirmé que l'enseignant lui avait "caressé le sexe par surprise alors qu'il était endormi dans son lit".

L'élève, aujourd'hui âgé de 32 ans, avait suivi des stages animés par celui qu'il considérait comme son "père de substitution", ayant perdu le sien très jeune.

Le prévenu a été condamné à lui verser 6.070 euros au titre du préjudice matériel et 5.000 euros pour le préjudice moral.

Enseignant au CNSMDP depuis 2007, Jérôme Pernoo a été suspendu puis licencié sans préavis ni indemnité par l'établissement parisien en mai 2022, à la suite d'une enquête administrative et d'une procédure disciplinaire.

Le licenciement a été confirmé en novembre par le tribunal administratif de Paris. L'enseignant a fait appel de cette sanction.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top