Un réel 'Topper' entre Anderlecht et Bruges pour animer la 8e journée de championnat

Jupiler Pro League | Pour la première fois depuis mai 2022, Anderlecht (2e, 14 points) et le Club de Bruges (3e, 13 points) sont sur le podium de la Jupiler Pro League au moment de disputer le 'Topper', tête d'affiche de la 8e journée de championnat, dimanche à 18h30.

De Belga

Partager cet article

Le RSCA a connu un coup d'arrêt avec deux matches nuls après quatre victoires consécutives, et il devra obtenir un résultat s'il veut défendre sa place dans les hautes sphères du classement. La concurrence du Club y est rude, après un bon début de campagne bien qu'assombri par une défaite contre le leader gantois.

La Gantoise (1er, 14 points) demeure invaincue au moment de recevoir Eupen (10e, 10 points), dimanche à 19h15. Les Buffalos devront se remettre, comme Bruges, l'Union et Genk, de leur rencontre européenne de jeudi pour maintenir leur domination et retrouver la victoire après le partage à Louvain (1-1).

L'Union (9e, 10 points), en panne avec 1 point sur 9, cherchera à se relancer sur le terrain du Cercle de Bruges (4e, 12 points), dimanche à 16h00. Les Brugeois, sonnés par le RWDM (2-1), devancent toujours l'Antwerp (5e), Genk (6e) et Saint Trond (7e) avec 11 points chacun. Le Great Old, soufflé à Barcelone mardi (5-0), reçoit samedi à 20h45 les Molenbeekois (11e, 10 points).

Genk et Saint-Trond pourront se départager, dimanche à 13h30 à la Cegeka Arena. Malines (8e, 10 points) reçoit un Louvain en peine (13e, 6 points) samedi à 18h15 tandis que le Standard tentera d'empocher son premier succès de la saison à domicile contre la lanterne rouge, Westerlo (1 point), vendredi à 20h45. Dans un autre duel de bas de classement, Charleroi (14e, 4 points) aura l'occasion de sortir de la zone rouge contre Courtrai (15e, 2 points), samedi à 16h00 au stade du Pays Noir.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top