Vanhaezebrouck et La Gantoise devront "se montrer à la hauteur" contre le Zorya Luhansk

UEFA Conference League | Hein Vanhaezebrouck s'est exprimé en conférence de presse, mercredi, à la veille du premier match de La Gantoise en phase de poules de Conference League contre l'équipe ukrainienne du Zorya Luhansk. Pour le duel qui se déroulera en Pologne, en raison de la guerre en Ukraine, Gift Orban est incertain en raison d'une blessure à la cheville.

De Belga

Partager cet article

Vanhaezebrouck a d'abord salué le courage de son adversaire. "Cela reste difficile pour eux, bien sûr. On ne le répétera jamais assez. Ils sont encore en pleine guerre. Moi-même, je ne peux pas m'imaginer dans une telle situation." Sur le plan sportif, il a également loué le Zorya Luhansk. "L'équipe a changé en raison des circonstances et est principalement composée d'Ukrainiens. Ils ont été éliminés de justesse par le Slavia Prague lors des tours préliminaires de l'Europa League. J'ai vu un groupe solide, avec des qualités individuelles et une bonne organisation. Nous devrons nous montrer à la hauteur demain."

Vanhaezebrouck devra peut-être se passer de Gift Orban, incertain après subi un solide tacle à Louvain dimanche. "Il s'est promené avec une cheville enflée pendant deux jours", a expliqué HVH. "La douleur est toujours présente. Il s'entraîne individuellement aujourd'hui et nous verrons ensuite s'il peut être sélectionné."

Vanhaezebrouck a donc fait appel à Goodluck Igbokwe pour compléter son noyau. "Il joue bien à Jong Gent depuis un certain temps. Il doit encore progresser, mais il a un grand potentiel. Goodluck est un attaquant qui peut rendre la vie difficile à n'importe qui. Il ressemble un peu au petit frère de Gift et n'est pas encore aussi fort. Mais je suis content qu'il soit là. Si Gift n'était pas là, il serait le troisième homme en attaque."

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top